Journal de confinement jour 2 et 3

Mercredi 18 mars 2020

Dernier jour de travail avant un petit moment… J’arrive chez moi avec la boule au ventre mais après un film, deux siestes et deux coloriages ça va un peu mieux.

J’essaie de limiter ma consommation de nourriture, pour le moment ça va, je n’ai pas acheter de chips, de gâteaux ou tout autre « comfort food » que j’aurais englouti en moins de temps qu’il n’en faut pour dire ‘culpabilité’.

Je discute un peu avec Marmotte Affectueuse qui propose qu’on s’appelle demain. Ça promet une journée plutôt belle.

 

Jeudi 19 mars 2020

La journée commence par un footing. (Libre à vous de me jeter des pierres si vous voulez mais je vais courir avant que le supermarché le plus proche ouvre, sur un tronçon où il n’y a souvent jamais personne.)

Hier j’ai mis en place un planning type pour tenter de me rationner, rassurer. Donc après 30 minutes de sport et une douche c’est parti pour 30 minutes de ménage, j’aimerai dire que j’en ai profiter pour nettoyer les joints du carrelage au coton-tige mais… c’est déjà quelque chose que je fais régulièrement !

Je lance un film (Noblesse Oblige de Robert Hammer –> c’est chanmé, regardez le !) et à peine le générique de fin se termine-t-il que Marmotte Câline m’appelle. Comme toujours sa voix m’apaise et me réconforte (♡)

Mon corps commence à se rebeller, je développe des plaques rouges comme à chaque fois que je suis stressée, contrariée ; j’ai mal à la tête un peu en permanence malgré la fenêtre ouverte et mes règles ont décidées que je me sentirai moins seule si elles arrivaient.

Mais je ne suis pas malade, ni en contact avec des malades. Et encore plus que d’ordinaire je pense aux personnels soignants…