Journal d’une absence partie 5

Retour à la partie précédante

 

MAIS JE SAIS QUE TU RESTES DANS LES FLEURS QUE JE TE LAISSE APRES LA NUIT                          (SUBLIME ET SILENCE JULIEN DORE)

Mardi 10 janvier 2017, cent quarante-sixième jour sans toi

Encore un appel de ta sœur. Mais j’aurai préféré ne jamais l’avoir celui-ci. Ton père est mort ! Ce n’est pas possible ! Une grippe ça ne tue pas un homme en bonne santé en à peine dix jours ! Je suis dévastée. J’ai passé la journée sur le canapé à pleurer plus que je ne m’en pensais capable. Je le considérais un peu comme mon père… Comment vais-je faire ? Et Clara ? Et toi ? Comme je n’ai pas eu de parents, je ne sais pas vraiment ce que ça fait. Mais j’ai très mal. Je suis sincèrement désolée pour vous. Ta mère, paix à son âme, ça m’avait moins touché, elle ne m’aimait pas et je la supportais difficilement, mais ton père c’est autre chose…

Clara m’a demandé de venir à l’enterrement. J’espère qu’Elin voudra bien venir avec moi, je ne pense pas pouvoir supporter le chagrin plus le fait de te voir, accompagné de ton mari.

 

FLASHBAK WARM NIGHT – ALMOST LEFT BEHIND- SUITCASE OF MEMORIES                           (TIME AFTER TIME CYNDI LAUPER)

Samedi 14 janvier 2017, cent cinquantième jour sans toi

Je suis tellement désolée. Je n’ai pas réussi à aller à l’enterrement de ton père… On était prête à partir avec Elin mais j’ai fait une crise d’angoisse. Je n’aurais pas su gérer ta présence. Elin m’a dit que ce n’était pas rationnel comme comportement mais je n’y peux rien, je ne contrôle pas.

Depuis presque cinq mois maintenant je ne contrôle plus mes réactions. Chaque instant passé sans toi me ronge et mon cerveau est en perpétuelle ébullition et je n’arrive plus à gérer. J’ai l’impression que tu es partout et qu’à tout moment tu vas te présenter à moi comme si de rien n’était et je n’aurais pas le choix.

J’imagine qu’en plus maintenant tu m’en veux de ne pas être venu. Je m’en veux tellement si tu savais. J’ai envoyé un long message à ta sœur pour lui expliquer la situation.

J’irai voir ton père bientôt dès que je serais prête.

 

EVERYONE GET’S A STAR             (EVERYONE GET’S A STAR_ALBERT HAMMON JR)

Vendredi 20 janvier 2017, cent cinquante-sixième jour sans toi

J’ai enfin été voir ton père. Sa tombe est très belle et sobre. Vous avez vraiment respecté ses goûts. Je me suis recueilli pendant une bonne partie de l’après-midi. Je lui ai parlé… Je lui ai dis tous ce j’avais sur le cœur. J’ai cru que je ne pourrais pas m’arrêter de pleurer, j’ai le sentiment que ton père va continuer de veiller sur moi comme il l’a toujours fait. Ce sera mon étoile particulière. Je pourrais me rattacher à lui quand ça n’ira pas et que j’aurais besoin de me confier. Il saura me prodiguer de bon conseil.

J’ai cru te voir aux abords du cimetière mais je n’ai pas eu le courage de t’appeler. Mais je crois que c’était toi… Et je pense t’avoir croisé dans le centre-ville ensuite.

Brussels est très belle mais elle ne m’avait pas tant manqué que ça.

Pas comme toi.

 

DO ME A FAVOUR AND ASK IF YOU NEED SOME HELP                 (DO ME A FAVOUR ARCTIC MONKEYS)

 Dimanche 22 janvier 2017, cent cinquante-huitième jour sans toi

J’ai rendu visite à Camille et Luke aujourd’hui, j’avais besoin de leur parler. Je ne sais pas si c’est une bonne décision que j’ai prise… Mais je crois qu’en arrêtant de les côtoyer je parviendrais à oublier un peu tout ça… Tu me hantes et j’ai de plus en plus de mal à gérer la situation. Elin m’a dit qu’elle ne pensait pas que c’était une bonne idée mais elle ne sait pas ce que je ressens. Elle ne peut pas comprendre.

Camille a eu l’air vraiment affecté, il m’a longuement serré dans ses bras et m’a dit de prendre soin de moi. Je crois que je lui ai fait beaucoup de peine. Par contre j’ai eu l’impression que Luke s’en foutait. Peut-être qu’il était déçu, moi aussi à vrai dire je tiens beaucoup à eux mais je ne sais pas comment me débrouiller autrement. Je serais bien resté pour te revoir mais Elin doit partir en Suède cette semaine et j’ai envie de passer du temps avec elle.

Dis-moi quoi faire s’il te plaît ! Tu sais que j’ai toujours été perdue si tu ne décides pas pour moi.

 

ATSUKU NARU HADA WO SHINJIRU NO NI              (KOI HITOYO_ACID BLACK CHERRY)

 Mardi 24 janvier 2017, cent soixantième jour sans toi

Je crois que je n’ai jamais eu aussi honte de toute ma vie. Elin a dû venir me chercher au commissariat. Et encore une fois c’est de ta faute. Tu as un sosie dans Paris ! Quand  je l’ai vu, elle était si belle, j’ai cru que c’était toi. Mon sang n’a fait qu’un tour, alors je l’ai suivi, j’ai appelé ton nom mais elle ne s’est pas retournée. J’ai marché un moment derrière elle et quand elle a voulu entrer dans un immeuble je l’ai attrapé par le bras et je l’ai serré contre moi. Elle a tenté de violemment me repousser mais je ne me suis pas laissé faire. Je pensais vraiment que c’était toi. Je me suis mise à pleurer en la suppliant de m’aimer encore. Elle s’est débattue et deux officiers de police qui passait devant nous à ce moment-là m’ont forcé à la lâcher et nous ont emmenées au poste.

Je n’ai pas réussi à m’arrêter de pleurer et quand je me suis rendue compte que ce n’était pas toi, je me suis excusé au moins mille fois. La jeune femme, Sophie, m’a dit que ce n’était rien, elle avait surtout eu peur mais elle ne portera pas plainte, elle est aussi gentille que toi.

Les policiers ne voulaient pas me laisser partir seule, tant que je n’étais pas totalement calmée. Alors j’ai appelé Elin. Je l’ai déranger pendant qu’elle fait sa valise pour partir demain matin. Je me suis excusée auprès d’elle mais je crois qu’elle ne m’en veut pas. Pour éviter les problèmes lors de son voyage je crois que je vais éviter de sortir je pense.

 

Sors de ma vie je t’en supplie.

 

SI T’AS PEUR BLOTTI TOI CONTRE MOI                 (DUEL_CARAMEL)

Mercredi 25 janvier 2017, cent soixante-unième jour sans toi

Elin est partie en Suède ce matin. Un grand magazine de photo a décidé de faire un reportage sur elle après le succès de sa dernière exposition, et ils l’ont chargé de prendre elle-même les photos des lieux de son enfance en Suède.

Elle est bizarrement restée silencieuse durant tout le trajet, je croyais qu’elle m’en voulait pour hier, mais hier elle m’a dit que non, elle ne m’en voulait pas.  Sur le coup je n’ai pas compris son attitude, je comprends mieux son silence maintenant.

Au moment de se dire au revoir elle m’a serré fort contre elle et s’est excusée. Je lui ai demandé à quel sujet. Elle m’a souri tristement et a donné son billet à l’hôtesse sans se retourner.

 

En rentrant à la maison j’ai compris ce qui n’allait pas… Il y avait une lettre sur mon ordinateur, j’ai dû m’y reprendre à deux fois pour la lire, je pleurais trop pour distinguer les mots. J’ai chiffonné la lettre dans ma main et suis tombé à genoux.

 

Pourquoi fait-il toujours que tu gâches tout ?

 

AND IF YOU DON’T BELIEVE IT CAN’T HURT YOU           (GRAVEYARD WHISTLING NOTHING BUT THIEVES)

 

Paris, le 23 janvier 2017

Stella,

Crois-moi c’est le cœur lourd que j’écris cette lettre. J’y réfléchis depuis un petit moment déjà et les récents événements me confortent dans l’idée qu’il est grand temps d’être honnête avec toi.

La première fois que l’on s’est vu j’ai de suite senti que tu allais changer ma vie, mais je ne savais pas encore de quelle manière. Ne vas surtout par croire en lisant ces mots que je regrette ne serait-ce qu’un seul des moments que l’on a passé ensemble. Il n’en est rien.

Mais la situation actuelle me fait plus de mal que de bien et je crois qu’à toi aussi. Je ne te reproche rien mais j’ai besoin d’autres choses. Je sais que même si tu tiens beaucoup à moi tu ne m’aimes pas comme je t’aime mais ce n’est pas grave, c’est la vie ! Tu m’as beaucoup apporté et pour ça je te remercie.

Je sais que je ne pourrais jamais remplacer Naomi et je n’en n’ai pas envie. Je pensais que je pourrais m’y faire, que tu m’appelles par son prénom la nuit, sans t’en rendre compte, en te réveillant de tes cauchemars ne me ferais rien. Mais depuis quelques temps ça me fait vraiment mal et je n’arrive plus à gérer la situation. Je pensais t’aimer assez pour y arriver mais non… J’en suis désolée.

Je crois sincèrement que tu devrais rentrer à Brussels et la revoir. Il vous faut une vraie confrontation. Il faut que vous vous expliquiez. Il n’y a qu’avec ça que tu pourras passer à autre chose. Quand tu auras constaté la personne qu’elle est devenue et la vie qu’elle mène tu prendras conscience que c’est une bonne chose qu’elle soit partie et que tu vaux un million de fois mieux qu’elle. Tu n’as pas besoin de son attention pour exister ou être heureuse. Tu es une grande et belle personne Stella, ne laisse personne te faire à nouveau douter de ça. Tu mérites tellement de belles choses crois-moi.

J’aurais tellement aimé être à la hauteur de tes espérances. Dans une autre vie peut-être.

Je rentre de Suède dans deux semaines, j’aimerai que tu aies quitté l’appartement d’ici là.

Sache que tu vas énormément me manquer, tu auras toujours une place importante dans mon cœur.

 

Pardonne-moi

 

Elin

 

I’M JUST A KID AND LIFE IS A NIGHTMARE                     (I’M JUST A KID_SIMPLE PLAN)

 

 Mercredi 7 février 2017, cent soixante-quatorzième jour sans toi, quinzième jour sans elle

 

Elin est rentrée hier soir. Elle ne semblait pas surprise de me voir encore à l’appartement. J’ai essayé de faire mes valises mais en vain. A chaque fois je m’effondrai. Deux ruptures c’est plus que je ne peux le supporter même si elle n’a pas tort, je ne l’ai pas aimé autant que je l’aurais voulu. Je l’aime quand même très fort et savoir que mon comportement l’a blessé me rend malade. Je ne serai donc jamais capable d’aimer quelqu’un suffisamment pour qu’il soit heureux et décide de passer sa vie avec moi. Je ne sais pas ce qui cloche chez moi mais il va falloir que je trouve rapidement pare que je ne peux continuer ainsi. La solitude me terrifie et je ne sais pas y faire face. Déjà à l’orphelinat quand j’était petite on nous disait de nous habituer, qu’on serait toujours tout seul. Je crois que c’est de là que viennent mes cauchemars… Je me revois dans les couloirs de l’orphelinat avec d’autres enfants, et d’un coup je me retrouvais seule, perdue dans cette grande pièce sans savoir quoi faire, et quand l’appelais à l’aide, personne ne venait. Personne n’est jamais venu me chercher. Les futurs parents devaient sentir que je ne saurais pas aimer.

Ces deux semaines sans Elin ont été vraiment très éprouvantes, je ne sais pas faire face à l’absence, alors deux en même temps c’était trop pour moi. J’ai pensé à mettre fin à  mes jours mais, même ça je n’ai pas réussi… Je ne suis vraiment bonne qu’à devoir les gens.

J’ai promis à Elin que je partirai avant la fin de la semaine, je ne sais pas trop où je vais aller… Je n’ai pas envie de revenir. J’aimerai partir loin de tout ça, de cette agitation permanente du bruit incessant dans ma tête… Loin des souvenirs

Loin de vos séparations.

 

 

JUST 19 AND DREAM OBSCENE WITH 6 MONTHS OFF FOR BAD BEHAVIOUR                                                   (SPECIAL NEEDS_PLACEBO)

 

Paris, le 18 février 2017

Naomi,

 

Même si je n’étais pas pour, j’ai promis à Stella que je t’écrirai cette lettre. Je suis Elin, une très bonne ami de Stella depuis qu’elle est à Paris, elle a trouvé mes bras pour se consoler des tiens.

Je n’ai jamais très bien compris votre relation, comment elle avait pu autant s’attacher à toi, surtout après ce que tu lui as fait subir. Mais pour être resté un peu à ses côtés ces dernières semaines je me rends compte qu’elle n’est pas non plus très agréable ou facile à vivre.

Quoi qu’il en soit, je ne suis pas ici pour juger votre relation, je suis juste une messagère qui te transmet des nouvelles. Elle a pris une décision pas facile et ce n’est pas évident à t’annoncer non plus.

Stella se trouve désormais à la clinique Villa Montsouris, en psychiatrie, au 115 rue de la Santé 75013. Les médecins ne savent pas trop combien de temps elle va y rester. Elle a surtout besoin de repos et de penser à autre chose même si je ne suis pas sûre que ce soit la meilleure chose à faire pour la « soigner ». Je crois qu’en six mois elle n’a pas dormi plus de l’équivalent d’une semaine et pour avoir vu des photos récentes, elle a bien perdue une quinzaine de kilos, son état de santé est vraiment inquiétant. Elle pleure tout le temps et maintenant dès qu’elle sort elle a l’impression de te voir à chaque croisement de rue. Tu l’obsède terriblement, elle t’a écrit des dizaines de lettre, en espérant que tu lui fasses un signe, qu’elle n’a jamais envoyée.

Dans un premier temps tu ne pourras ni lui écrire ni aller la voir mais je doute de toute manière que tu en aies envie. Tu l’aurais déjà fait. Tu aurais déjà pris contact avec elle… Enfin… J’imagine.

Je t’avoue que j’aimerai comprendre comment tu as pu rompre vos liens du jour au lendemain de la sorte dans rien lui expliquer.

Si jamais tu éprouvais encore le moindre intérêt pour une autre personne que toi il faudrait faire une geste envers elle.

Mais je ne veux plus avoir de contact avec vous deux, je n’arrive plus à supporter la situation, son malheur me ronge et je préfère me sauver d’abord. Je rentre chez moi en Suède. Je ne suis pas venu à Paris pour m’embarquer dans ce genre d’histoire.

 

J’espère que tu sauras te montrer digne de l’intérêt qu’elle te porte.

Je vous souhaite du courage à toutes les deux.

 

Elin

 

FIN

 

 

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s